La restauration commerciale en ralentissement

Gira Foodservice a mis à jour son enquête statistique portant sur le marché français de la restauration hors domicile en 2013 : celui-ci a engrangé 79 millions d’euros de recette l’année dernière, ce qui est loin d’être négligeable. Malheureusement, malgré ce chiffre d’affaires éloquent, l’affluence a reculé de 0,8 %. Pour comparaison, la baisse a été de 0,5 % en 2012.    

La restauration hors domicile ralentit sa croissance en 2013

Si les Français consomment moins hors domicile, c’est parce qu’ils sont de plus en plus regardants à leur dépense et définissent des priorités. De plus, le printemps 2013 a été marqué par une météo capricieuse, loin de favoriser les sorties en restaurant. Les chiffres convenables du 4e trimestre n’ont même pas permis d’édulcorer ce résultat annuel en négatif, preuve que la tendance pèse lourd pour le secteur. La grande victime c’est la restauration commerciale qui enregistre une baisse de 2 % de sa fréquentation, notamment le soir. Dans ce secteur, la débâcle, si on peut parler ainsi, concerne la restauration proposant un service à table.

Indépendants et chaînes sont tous touchés

Bien que les indépendants aient soufferts de façon notoire de la déprime du marché, les chaînes affichent également un bilan plus que mitigé. Leur vitesse de croissance a été réduite de moitié, et parfois même revue au tiers, selon les concepts proposés. Malgré tout, les chaînes continuent de servir 50 % des repas dans la restauration commerciale. Quant à la restauration rapide, faisant également partie de la restauration commerciale, si en 2012 elle a tenu le coup, en 2013 c’est à peine ni son taux de fréquentation atteint 1 %.

Le snacking devient le favori du grand public

Les évolutions actuelles de la société rendent le comportement des consommateurs difficile à anticiper. Il n’est plus évident de prévoir le type de restaurants qu’ils vont privilégier pour leurs déjeuners ni les types de produits qu’ils vont préférer commander. Pour s’adapter à ce comportement imprévisible, les restaurateurs se lancent massivement dans le concept du snacking. Conséquence, on assiste à l’essor de la restauration rapide fief des cartes de burgers ou des offres de sandwicherie. Même les boulangeries investissent dans le snacking et les établissements se dotent de plus en plus de terminaux de cuisson. Très apprécié, le snacking à thème (bar à pâtes par exemple)  affiche de belles promesses de rentabilité.

 

A lire également :


Commenter via Facebook

Une réponse

  1. […] Gira Foodservice a mis à jour son enquête statistique portant sur le marché français de la restauration hors domicile en 2013 : celui-ci a engrangé 79 millions d'euros de recette l'année dernière, ce qui est loin d'être négligeable.  […]

Commenter