Le burger devrait être à 23$ aux États-Unis

burger

Entre les prix affichés et ceux qui devraient être, de grandes différences sont notées. C’est ce qui découle de l’analyse effectuée par Brian Dumaine et son équipe. Pour eux, le burger devrait être à 23 $, alors même qu’actuellement, aux États-Unis, les 10 $ ne sont pas encore atteints.

La sécheresse et ses impacts sur les prix que devrait afficher le fast food 

La restauration rapide ne peut survivre sans l’agriculture. De ce fait, les conséquences des maux de l’agriculture a forcément des impacts sur les chiffres affichés par le fast food. Pourtant, entre les prix proposés aux consommateurs et ceux qu’ils devraient payer, il y a parfois une grande différence. 

C’est à cette conclusion qu’aboutit une étude menée par Brian Dumaine, directeur mondial des rédactions du magazine Fortune. Cette étude se base sur les réalités sur terrain axées principalement sur la valeur de l’eau.  « Que vaut l’eau », c’est d’ailleurs le titre donné à l’article qui fait apparaitre la grande sécheresse dont souffre aujourd’hui l’agriculture aux États unis. Comme solution à ce manque d’eau, les agriculteurs mettent leur terre en jachère. L’importance de l’eau dans l’industrie alimentaire ne se limite pas à ce niveau. En effet, l’étude qui a été menée met en évidence que cette denrée est indispensable pour une viande de qualité, pour un traitement adéquat des différents ingrédients d’un burger ou encore pour une hygiène parfaite de l’établissement. 

En tout, toujours selon les investigations menées par Dumaine et son équipe, la production d’un burger nécessite plus de 2000 litres d’eau. Pour combler cette déficience en eau, cette ressource qui se fait rare, un burger de 220 g devrait coûter 23$, soit 16,84 € aux États-Unis, conclut Brian Dumaine.

Un virus porcin a des impacts sur les prix dans la restauration rapide

Un autre phénomène pourrait mettre à mal les prix affichés par les établissements de restauration rapide. Un virus originaire de la Chine touche actuellement les États-Unis. Ce virus entraine une diarrhée chez les porcelets utilisés pour la production du bacon, un des ingrédients de prédilection dans la restauration rapide. À cause de la diarrhée, ces porcelets périssent souvent par déshydratation (l’eau continue donc à avoir son importance). Près de 27 États américains sont actuellement touchés par ce virus qui, heureusement, n’est pas transmissible à l’homme. Pour l’instant, le gouvernement américain n’a pas donné son feu vert pour le développement d’un vaccin. La propagation du virus outre-Atlantique fait que le bacon est importé du Canada ou même de l’Europe, ce qui devrait avoir des conséquences sur le prix du produit final.

Les prix réels affichés par les géants du fast food aux États-Unis

Il est certain qu’en affichant 23 $ pour un burger, les fast foods américains ont peu de chance d’effectuer la marge qu’ils obtiennent actuellement. Mc Donald’s a, par exemple, choisi une autre stratégie pour amplifier ses ventes : les prix américains ne sont pas les mêmes que ceux affichés en France. À titre d’exemple, en 2013, pour un Big Mac (recette standard de l’enseigne), le consommateur devait débourser 4,20 $ aux États-Unis, contre 4,43 $ (soit 3,49 €) en France et dans tous les pays de la zone euro.

Burger King est une enseigne qui, aux Etats-Unis comme dans le reste du monde, talonne Mc Donald’s. Les prix affichés sont bien loin de ces 23 $ préconisés par Brian Dumaine. En effet, les recettes de burgers les plus courantes varient entre 4 $ et environ 8 $, alors même qu’il s’agit de la formule « Build it your way » proposée dans les Whopper Bar. Ces établissements sont une déclinaison du Burger King.

 

A lire également :


Commenter via Facebook

2 Réponses

  1. Le burger devrait être à 23$ aux États-Unis | RepasChezSoi http://t.co/SRCn0quwRS via @repaschezsoi

  2. Le burger devrait être à 23$ aux États-Unis | RepasChezSoi http://t.co/JNn99xez1l via @repaschezsoi

Commenter